Fenêtres   sur   le   Monde

A chaque soirée son thème !


Fenêtres sur le monde, c’est une série de projections suivies d’un échange avec le(s) réalisateur(s), parfois accompagnées d’une exposition. Le tout dans une ambiance conviviale. L’association souhaite ainsi inviter le public à ouvrir des fenêtres sur d’autres horizons et partager des expériences pour un enrichissement mutuel. Les bénéfices des soirées sont reversés à des projets solidaires en lien avec la thématique traitée.

Samedi 15 décembre à 20h

Au Garage de la Librairie des Bauges
 

Présenté dernièrement à l’Assemblée nationale, « A l’air libre » est bien plus qu’un simple documentaire, il est un véritable plaidoyer pour l’alternative à la prison.

 

Tourné à la ferme de Moyembrie, une structure unique en France, ce film mêle émotion et révolte. Nichée au fond d'une vallée picarde, la ferme accueille des détenus en fin de peine, sous le régime du placement extérieur. Une structure d'insertion singulière qui leur propose un logement, un
travail, un accompagnement social et une vie communautaire riche et exigeante.

Entourés de salariés et bénévoles, ces hommes tentent de se reconstruire et de rebâtir un véritable « projet de vie ». « À l'air libre » est assurément un film sur la sortie de prison. Mais c'est aussi, et peut être surtout un film sur la prison. Une prison que l'on ne voit pas mais qui est omniprésente. Une
prison dont on ne cesse de mesurer les traces et dont il paraît si difficile de se libérer.

 

Quant à la ferme de Moyembrie, c’est une association qui a pour vocation l’accueil et l’accompagnement des personnes souhaitant se reconstruire et rebâtir un projet de vie après avoir vécu une cassure dans leur vie, à savoir un passage en milieu carcéral pour la plupart d’entre elles.
Mais si Moyembrie est une structure d’insertion, c’est surtout une ferme qui développe des activités de maraîchage et d’élevage, écoulant sa production bio (fruits, légumes, viande, œufs, fromages, yaourts) en lien avec six associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP).

 

A l’issue de la projection, un échange sera proposé avec des acteurs locaux dans le domaine de la réinsertion et Joël Isselé, éco-conseiller et chargé de mission développement chez Emmaüs Mundo. Il travaille, entre autres, sur un projet de ferme d’insertion qui sera située du côté de Strasbourg, au cœur de la forêt vosgienne.

Où ?

A la librairie des Bauges, Albertville

Quand ?

Samedi 15 décembre

Prix ?

Prix libre

Dans le passé,

Nous avons déjà eu le plaisir de vous proposer  : Basse Cour (Adrien Camus) ; Voix d'Afrique (Julien Masson) ; Sur les traces des Kallawayas (Frederic Cordier) ; Identité(S) (Julia Blagny) ; Noqayku (Muriel Bonnet Del Valle) ; Jikoo (Adrien Camus), Les Messagers (Hélène Crouzillat et Laetitia Tura) ; Au Bord du Monde (Claus Drexel) ;  Passeurs de cultures (Famille Latil) ; Himalaya, le chemin du ciel (Marianne Chaud) ; Sous l'Arbre à palabres (Claire Savary), Des dérives de l'art aux dérivés du pétrole (Grégory Lassalle), Nés Roms (Marine Manastireanu), Everyday rebellion (les frères Riahi)...

 

Depuis leurs mises en place, et grâce à votre présence régulière, les soirées Fenêtres sur le Monde ont notamment permis de :

  • participer au parrainage scolaire d'une élève sourde et muette au Bénin (6 années) ;

  • parrainer deux enfants kallawayas de Bolivie dans leur scolarité durant une année ;

  • contribuer à l'achat d'images d'archives du film Identité(S) de Julia Blagny ;

  • soutenir la fondation Sentier d'action dans sa lutte contre l'exode rural en Mongolie ;

  • don alimentaire aux Restos du Coeur d'Albertville ;

  • parrainage scolaire d'une enfant sourde et muette au Bénin ;

  • contribuer à financer les coûts de production du film Nés Roms (Marine Manastireanu).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now